← Retour au blog


10 raisons de streamer les vidéos de son site avec Vimeo

Catégorie : Gestion de Projet Web 

Tout d'abord, un résumé des problèmes rencontrés lorsqu'on héberge soit même ses vidéos : 

1. Il faut adapter la vidéo au format web : trouver le bon compromis qualité/poids pour le public ciblé. Cela donne lieu à des grands débats et de longues études sur la bande passante estimée et supposée des utilisateurs et surtout leur attente en matière de qualité.

2. Pour une bonne optimisation, il faut considérer les vidéos au cas par cas. En effet, selon la vidéo le bitrate peut être baissé ou pas. Par exemple, avec un client qui a choisi d'héberger ses vidéos, cette vidéo où Simon Baker se balade sous la pluie a donné lieu à de multiples essais de codage. La pluie nécessite un grand bitrate de façon ponctuelle. Elle a dû subir un traitement à part... et toutes les vidéos doivent être vérifiées manuellement par un visionnage entier car la saturation peut arriver à certains moments uniquement. Le résultat au final est ici. Une bonne qualité, mais elle ne passe pas depuis un device mobile en 3G.

3. Transcoder des vidéos en masse est une opération techniquement délicate. Cela nécessite d'installer des librairies de traitement d'images (ffmpeg) sur sa machine, de dégoter des librairies liées nécessaires au bon fonctionnement sur des machines d'entreprises parfois bridées, affronter la DSI pour installer une mise à jour de Windows et finallement trouver la formule magique de ffmpeg qui lui permettra de transcoder la vidéo.

Un petit exemple de commande pour illustrer le degré de complexité : 

ffmpeg -i input_file.avi -codec:v libx264 -profile: high -preset slow -b:v 500k -maxrate 500k -bufsize 1000k -vf scale=-1:480 -threads 0 -codec:a libfdk_aac -b:a 128k output_file.mp4

4. Pour comprendre vraiment ce que l'on fait avec une vidéo il faut maîtriser les concepts complexes du transcodage vidéo : bitrate, codec, format vidéos.... 

5. Adapter le format aux navigateurs : les différents browsers ne supportent pas les mêmes formats. Actuellement, il en faut au moins 2 (webm et mp4). Mais cela change, il faut donc régulièrement se tenir à jour et vous avez le risque de ne plus passer sur un navigateur sans le savoir.

6. Enfin pour les sites responsives, le format desktop ne convient pas, il faut une version un peu plus dégradée pour passer sur les connections mobiles. Vous avez donc bien compté, une vidéo, c'est au moins 4 formules magiques avec ffmpeg.

 

Donc une complexité importante et un coût pour l'entreprise, mais tout cela pourquoi ?

 - Garder sa vidéo en sécurité sur son serveur pour pas qu'on vous la pique ?

- Economiser son budget, éviter un coût pas planifié ou tout simplement ne pas avoir affaire au service compta et leur expliquer qu'on veut acheter un service en ligne ?

- Et de toute façon ça marche très bien... sur mon poste ? ( car la vidéo est en cache pas loin sur le proxy de l'entreprise )

 

C'est donc ici qu'interviennent les plate-formes de streaming qui permettent d'embarquer un player dans votre site et de streamer la vidéo depuis leur plate-forme de façon transparente pour l'utilisateur.

 

Après un benchmark, c'est Vimeo qui est ressorti comme la meilleure offre sur le marché.

 

Voici mes arguments pour la solution Vimeo Pro : 

1. Pas de pub

C'est une préoccupation qu'il faut de suite écarter : avec les formaules pro vous n'avez pas de pub.

2. Sécurité :

Sur Vimeo Pro, on peut choisir l'option de ne pas rendre les vidéos téléchargeables ni partageables ni commentables. Elles n'apparaissent tout simplement pas dans votre page publique mais vous pouvez toujours la streamer depuis votre site grâce au player fourni. Très bien, mais un hacker pourrait-il la piquer? Oui effectivement, on peut toujours mais tout dépend du niveau de difficulté et là,  ce n'est pas évident et c'est assurément plus difficile que si la vidéo était sur le serveur du client (où un dossier peut être malencontreusement exposé au web, la vidéo indexée par Google, un htaccess peut sauter à une mise en prod...). Avec Vimeo, c'est plus carré. En plus Vimeo Pro propose une protection par DNS très astucieuse. Cela veut dire personne ne pourra streamer votre vidéo depuis un autre DNS que ceux spécifiés dans la white liste de votre interface Vimeo. Très sécurisant pour le client.

3. Qualité

La disponibilité est garantie mais surtout le transcodage est fait à la volée en quelques minutes, au bon format, avec les bons codec et les problèmes techniques sont à la discrétion de Vimeo.

La vidéo est disponible en 4 résolutions et également en live streaming (cela permet de développer son propre player si besoin).

4. Mobile

Vimeo détecte les petites bandes passantes et bascule automatiquement sur une plus petite qualité. Vous n'uploadez qu'une seule vidéo.

5. Pérennité

 Vimeo est maintenant suffisement développée pour assurer la pérénité de la technologie, fondée il y a plus de 10 ans à New York, ils ont presque 200 milions de VU par mois.

6. Coût

Le prix est très bas sur Vimeo et surtout il ne dépend pas de votre consommation (dans une certaine limite tout de même) : 159 Euros annuel. Imbattable.

7. Un player natif passe-partout et la possibilité de faire un player from scratch 

Le player natif est peu customisable (juste les couleurs et quelques options). Mais le look sobre et élégant du player natif Vimeo est tout à fait adapté à tous les designs. Si cela ne suffit pas il est également possible de développer son propre player car une fois la vidéo uploadée, on obtient une url pour streamer la vidéo vers n'importe quel player.

8. Trendy 

Vimeo est super à la mode dans les milieux du multimédia : tous les motions designers ont leur compte sur Vimeo.

9. Il y a trente jours d'essai gratuit

10. Les stats de visionnage sont disponibles dans l'interface

 

Conclusion : confier l'hébergement et le streaming à une plateforme spécialisé et recentrer votre activité sur votre savoir faire !