← Retour au blog


Quand le sage désigne la Lune, l'AI regarde le doigt ?

Catégorie : AMOA web 

 

A l'origine de notre petit test : l'accessibilité web

 

Tout est parti d'une réflexion d'un de nos clients qui, dans l'espoir de se voir exempté de remplir les attibuts "alt" des images de son site web (car, oui c'est toujours une bonne pratique d'accessibilité web) a lancé à nos consultants AMOA web

 

"Mais plus besoin de remplir les alt des images, il y a l'AI maintenant qui sait interpréter le sens des images !"

 

Alors on a testé !

 

Voici donc 3 exemples d’analyses d’images par Google Vision. Une version de l’algorithme de reconnaissance visuelle est disponible en ligne (ici).

 

Loin de nous l'idée de décrédibiliser l'API de Google dont la technologie est très pertinente mais nous espérons simplement redonner au cerveau humain toute sa splendeur d'antan. Oui rien que ça !

 

1) Le test de la mangue

Au lieu de voir une mangue, Google voit des doigts…

accessibilité web : test d'analyse d'image

 (crédit photo)

 

2) La scène du barbier

Par contre Google comprend bien la scène du barbier, scène de vie pas si ordinaire de nos jours mais il avertit que la scène peut être violente, on comprend bien pourquoi, mais dommage ce n’est évidemment pas le cas !

accessibilité web : test d'analyse d'image

accessibilité web : test d'analyse d'image

(crédit photo

 

3) Les bulles

Quant aux images plus abstraites (des bulles de savons en gros plan) Google y voit de l’eau et du verre.

accessibilité web : test d'analyse d'image

(crédit photo

 

En conclusion

L'interprétation des images par Google n'est pas suffisamment précise pour se passer de l'attribut alt. De plus, cette balise permet d'introduire une certaine subjectivité en décrivant ce qui est implicite à l'image. Bien entendu, outre les questions d'accessibilité du site web, c'est aussi un bon endroit pour placer ces mots clés et optimiser son référencement naturel.

Malgré cela de nombreux sites ne renseignent pas ces balises. Cela pourrait paraître simple mais, dans les faits, nos consultants web remarquent que c'est assez complexe à mettre en place notamment car cela nécessite de sensibiliser toute l'équipe à la problématique. En effet, pour que l'image soit accessible il faut : 

  • - un bon nommage, bon format et une bonne résolution => c’est le boulot du designer web ou du contributeur
  • - une implémentation de la balise alt dans le code html => c’est le boulot du développeur web
  • - une étude d'un consultant SEO pour déterminer les mots clés pertinents
  • - un renseignement de la balise alt avec une formulation pertinente du contenu de l’image => c’est le boulot du contributeur

 

4 compétences à coordonner, voilà pourquoi les balises alt sont rarement renseignées. Elles sont pourtant très utiles et peu coûteuses à mettre en place. Nos consultants AMOA peuvent vous aider !

 

 

 

Pour en savoir plus sur notre offre de conseil web : 

Notre offre de consulting web

 

 

 

 

 

Merci à Yann Allegre pour l'illustration