← Retour aux faqs


Qu’est ce qu’un MVP (Minimum Viable Product) en conception de site web ?

Un MVP est un produit qui implémente les fonctionnalités minimales requises pour que le produit soit utilisable. Le terme MVP fait ainsi autant référence à la méthodologie qui est derrière qu’au produit même. En effet, pour produire un MVP, il faut concevoir le produit en définissant des étapes où le produit est pleinement fonctionnel et c’est en cela que le concept est intéressant.

Si le POC permet avant tout de valider la faisabilité, il se rapproche du MVP sur beaucoup de points : le POC valide aussi le fait que le MVP est viable.

L’objectif pour un Minimum Viable Website?

Pour un site web comme pour tout autre produit, la méthode MVP permet d’aller en ligne au plus vite et ainsi de récolter les retours des utilisateurs sur le site ce qui permet de prévoir plus intelligemment la suite des développements, d’ordonner plus astucieusement notre backlog.

Un Product Owner qui fonctionne en méthode MVP aura donc plus de chance de faire un produit épatant dans les meilleurs délais. Il évitera notamment de se perdre dans le développement de fonctionnalités complexes qui n’ont en fait que peu d’intérêt pour les utilisateurs, mais il pourra aussi mieux calibrer le budget, planifier les développements. Côté cahier des charges du projet web, il faudra bien entendu évaluer le besoin, la difficulté de réalisation et le retour sur investissement pour prioriser les backlogs du produit MVP (ou pourrait l'appeler le MVW pour Minimum Viable Website).

 

 

La frustration des utilisateurs

Si le concepte de MVP est simple, l’application est souvent complexe : qu’est ce qui est réellement utile au produit ? La subjectivité de la question est parfois clivante surtout entre services d’une même organisation.

Par exemple, lors du processus de conception d’un site web pour une ONG, les services de collecte et ceux en charge du plaidoyer ont par définition des visions différentes des fonctionnalités du site web (le premier priorise le collecte de fonds quand le second préfère appuyer le plaidoyer et l’engagement global des utilisateurs).

Ainsi il est parfois difficile de faire l'unanimité sur un périmètre initial. Souvent la méthode s’avère frustrante pour les clients et les utilisateurs et il est nécessaire de mettre en place une consultation de co-conception pour embarquer les différents services et intervenants dans le projet. Les contraintes de temps et de budget peuvent aussi avoir un rôle positif en contraignant le périmètre.

Si la méthode est parfois perçue comme frustrante, c'est aussi que les MVP sont parfois proche du prototype, sans design agréable. Certains ont donc élargi le concept en parlant de MAP : Minimum Awsom Product qui intègre la notion de design pour avoir un produit plus agréable. Si l’approche paraît un peu "bullshit" a première vue, elle me paraît tout à fait pertinente pour un site web car le design et l'esthétisme peut être dans certains cas une fonctionnalité essentielle.

 

 

 

Merci Alex pour l'illustration !