← Retour aux faqs


Qu’est ce qu’un MVP (Minimum Viable Product) en conception de site web ?

En développement web, un MVP ou Minimum Viable Product est une application qui implémente les fonctionnalités minimales requises pour être utilisable. Un MVP est pertinent quand on lance un nouveau service car il permet une mise en ligne rapide pour un coût de départ réduit.

C'est un peu la même idée que le développement Agile et le découpage en sprints de développement : un MVP permet de collecter les retours des utilisateurs et donc de modifier, améliorer ou valider les fonctionnalités rapidement.

L'idée est également à rapprocher du POC qui, lui, sert à valider un concept et peut prendre des formes plus éloignées du produit final (les POC n'ont souvent aucun design particulier car ils sont dirigés aux équipes de tests en interne).

L’objectif pour un Minimum Viable Website?

Pour un site web comme pour tout autre produit, la méthode MVP permet d’aller en ligne au plus vite et ainsi de récolter rapidement les retours des utilisateurs et de les injecter dans la suite de votre conception de site web. Ainsi vous allez prévoir plus intelligemment la suite des développements, d’ordonner plus astucieusement notre backlog.

Un Product Owner qui fonctionne en méthode MVP aura donc plus de chance de faire un produit épatant dans les meilleurs délais. Il évitera notamment de se perdre dans le développement de fonctionnalités complexes qui n’ont en fait que peu d’intérêt pour les utilisateurs, mais il pourra aussi mieux calibrer le budget, planifier les développements. Côté cahier des charges du projet web, il faudra bien entendu évaluer le besoin, la difficulté de réalisation et le retour sur investissement pour prioriser les backlogs du produit MVP (ou pourrait l'appeler le MVW pour Minimum Viable Website).

 

 

La frustration des utilisateurs et MAP

Si le concepte de MVP est simple, la mise en pratique est souvent complexe : qu’est ce qui est réellement utile au produit ? La subjectivité de la question est parfois clivante surtout entre services d’une même organisation.

Ainsi il est parfois difficile de faire l'unanimité sur un périmètre initial. Souvent la méthode s’avère frustrante pour les clients et les utilisateurs et il est nécessaire de mettre en place une consultation de co-conception pour embarquer les différents services et intervenants dans le projet. Les contraintes de temps et de budget peuvent aussi avoir un rôle positif en contraignant le périmètre.

Si la méthode est parfois perçue comme frustrante, c'est aussi que les MVP sont parfois proche du prototype, sans design agréable. Certains ont donc élargi le concept en parlant de MAP : Minimum Awsom Product qui intègre la notion de design pour avoir un produit plus agréable. Si l’approche paraît un peu "bullshit" a première vue, elle me paraît tout à fait pertinente pour un site web car le design et l'esthétisme peut être dans certains cas une fonctionnalité essentielle.

 

Coût et ROI

Le coût global du projet en passant par un MVP est, théoriquement, forcément supérieur au développement classique car il nécessite plus de travail  : travail de mise en ligne et de lancement de projet notamment, mais aussi analyse intermédiaire du MVP.

Cependant, le MVP va peut-être vous permettre de ne pas développer des fonctionnalités ou de mieux les développer. Au final le périmètre du projet va évoluer et vous pouvez tout à fait voir le budget total dimimuer. Dans tous les cas, la qualité du produit ne peut qu'être améliorée.

 

 

Merci Alex pour l'illustration !