← Retour au blog


3 idées reçues sur le cahier des charges d'un projet web

Catégorie : AMOA web 

 

 

 

Idée reçue n°1 : le cahier des charges ne sert qu'au début du projet.

Un cahier des charges fait référence tout au long du projet. Il est d'ailleurs souvent utile de le joindre au contrat de développement.

Lors de la recette, en tant que client, vous validerez (ou non) la conformité des livrables avec le besoin initial en vous appuyant sur le cahier des charges. Vous ou votre prestataire AMOA pourront l'évoquer à tout moment pour justifier l'inclusion ou l'exclusion d'une fonctionnalité dans le périmètre du projet.

  

Idée reçue n°2 : le cahier des charges ne sert à rien en mode de gestion de projet Agile. 

Si la gestion de projet Agile permet de minimiser les phases de rédactions, le cahier des charges ne disparaît pourtant pas. Il prend le nom de backlogs du projet et se rédige sous forme plus conviviale en partant des besoins de l'utilisateur. Ces backlogs restent la base de travail des développeurs, du chef de projet et du product owner (le maître d'ouvrage). 

 

Idée reçue n°3 : le cahier des charges est un document figé.

Le cahier des charges d'un projet web peut prendre différentes formes et doit s'envisager comme un document qui va évoluer de version en version tout au long du projet selon l'objectif du moment : valider votre projet en interne, trouver des prestataires et obtenir des devis, réaliser la conception UX et design, développer le produit final. 

Chaque version du cahier des charges sera lue par des personnes dont l'expertise est différente. Par exemple, les membres de votre entreprise comprennent les problématiques et le vocabulaire de votre métier mais sûrement pas les prestataires que vous allez engager. Il faut donc adapter votre discours à vos lecteurs.

Toutes les versions d'un cahier des charges doivent remettre le projet dans son contexte en présentant l'entreprise, les besoins, l'environnement technique, les contraintes spécifiques, un calendrier.

Donc non seulement un cahier des charges a différentes versions qui se complètent et s'enrichissent mais chaque version va également approfondir un angle de vision du projet.

On peut ainsi distinguer 3 grandes sortes de cahier des charges :

- le brief : souvent interne ou pour présenter le projet. Cette version du cahier des charges présente le projet à un niveau en décrivant les objectifs sans rentrer dans le fonctionnement.

- le cahier des charges fonctionnelles : pour obtenir des devis et propositions commerciales des prestataires, aussi appelé spécifications fonctionnelles. Cette version du cahier des charges décrit les fonctionnalités du produit qui permettront d'atteindre les objectifs.

- le cahier des charges techniques : à l'intention des designers et développeurs, aussi appelé spécifications techniques. Cette version du cahier des charges décrit la façon de réaliser les fonctionnalités.

 

Si votre projet est complexe, vous serez amené à recruter un assistant à la maîtrise d'ouvrage (AMOA web) qui fera l'interface entre vous et les prestataires. Il vous aidera à concevoir votre système et à rédiger un cahier des charges plus précis pour votre projet.

Si votre projet est plus simple (refonte de site corporate, développement sur un CMS), vous pourrez directement rechercher une agence web qui vous développera votre projet.

En gestion de projet agile, le brief initial permet de rédiger les backlogs du projet qui évolueront à chaque sprint. Les backlogs feront alors office de cahier des charges qui se construira au fur et mesure du projet.

Dans tous les cas, il va falloir rédiger une première version d'un cahier des charges afin d'obtenir des devis et de sélectionner des prestataires.

 

Sur le même sujet vous pouvez lire nos 7 conseils pour rédiger le brief de votre projet web.

 

 

Notre offre d'AMOA web

 

 Pour plus d'info sur l'AMOA web et la rédaction de cahier des charges, vous pouvez lire notre article sur le rôle d'un Assistant à la Maîtrise d'Ouvrage et notre faq sur l'AMOA web.

 Vous pouvez également lire notre article sur le cahier des charges fait par des enfants sur un projet de fabrication de carillon

 

Merci à Kaleidico pour l'illustration !